Et si ?

Et si, et si et si ? Et si ma tante avait des roues ce serait une carriole, comme dirait ma mère. A savoir pourquoi depuis quelques jours, toutes les demandes de consultation me rendent chèvre. D’un côté on me demande si je peux faire quelque chose en cas de blocage karmique ( ce à quoi je réponds que je peux aider à identifier des choses, mais que les actions, les vraies, appartiennent au consultant), de l’autre, des demandes de rdv, à peine 1 mois après les premières consultations.

Et là encore je répète que cela ne sert à rien, que à tous les coups la réponse serait déstabilisante pour la personne. Rien à faire, ils insistent et là si par malheur, je réponds à une question, c’est le drame.  » Mais je comprends pas, vous m’avez dit ça et après ça et encore ça et là vous me dites ça ». Bon je schématise, mais en gros c’est comme ça que cela se passe.

Bon la dernière fois, j’ai dit non à une consultation d’une personne que je connais bien, car ses questions étaient totalement identiques, à la consultation précédente qui datait de moins de deux semaines. Je lui ai demandé de bien réfléchir. Je lui ai dit que je comprenais son besoin d’être rassurée, mais notre consultation ne la rassurerait pas ou alors juste l’espace d’un instant. C’est le principe de la drogue et de l’addiction à la voyance, comme j’en parlais sur un post précédent. Bref, plus de nouvelle de ma consultante, disparition totale.

Et puis il y a les questions sur  » comment vous procédez ? « . Alors là en général, ça m’exaspère un petit peu. Parce que derrière cette simple se question, s’en cachent dix mille autre, un manque de confiance terrible et surtout des profils de consultants accro à la voyance :  » Mais vous avez des flashs ? C’est un don de naissance ? Vous pouvez me donner des dates précises » ? Et vos prédictions sont fiables ? Les gens vous rappellent ? Et patati et patata. Alors comme s’amusait mon ami Bernard,  » tu veux son numéro de téléphone aussi ? « lorsqu’un consultant lui demandait des précisions sur une future rencontre.

Mais bon, tout cela n’est pas très grave. Car quoiqu’on en dise, je les aime bien mes consultants. Alors aujourd’hui j’ai la possibilité de dire non, de refuser ces consultations qui seront forcément décevantes pour les clients et accessoirement pour moi. Sachez que je ne mens pas, je ne vais pas vous inventer un cv de médium que je n’ai pas. Je pourrais vous dire que j’ai des supers flashs depuis ma naissance, que je perçois tout, avec des dates très précises et que je suis la meilleure. Mais bon ce serait du vent.

La vérité c’est que je ne sais pas comment tout cela fonctionne, la vérité c’est que mes consultants sont souvent satisfaits et reviennent et que ceux qui ne sont pas contents de le disent pas. La vérité, c’est que la voyance, finalement s’est imposée à moi, sans que je sache vraiment pourquoi. Je perçois des choses, j’entends, je donne des infos parfois très importantes aux gens et parfois presque inutiles. La vérité c’est que ma gentille guide me glisse des informations et que j’ai appris à écouter. La vérité c’est que la voyance est utile mais pas indispensable et qu’elle doit trouver sa place dans nos vies, au même titre que n’importe quelle discipline, ni plus ni moins.

Même si aujourd’hui, j’ai pris des distances en retrouvant d’autres activités, cette capacité reste là dans un coin et elle sert par moment. Lorsque je le décide, lorsqu’un consultant au téléphone m’inspire par sa voix et que je sens, que au-delà de la politesse, cette consultation aura un intérêt.

Et puis toutes ces rencontres m’inspirent, vous m’inspirez. Vos chemins de vies, vos réactions, vos attentes, vos exigences, votre désarroi, votre gentillesse, votre humour, vos remerciements, sont autant de choses qui m’aident à avancer sur mon propre chemin et à comprendre qui je suis. Alors merci !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *